Serge

  Fortin

Originaire de l'Abitibi-Témiscamingue, sorti d'une enfance dite "normale" à jouer au hockey, j'ai commencé à m'intéresser à la musique en même temps que la bière, les filles et les partys, rassemblant mes chums autour du piano familial pour fêter des soirées entières sur les chansons populaires de l'époque. C'est sur les airs de Gerry Boulet, "Faut que j'me pousse" que j'ai plaqué mes premiers accords. Rapidement, je me suis intéressé à la composition.